La charrue avant les bœufs

Bon nombre de situations nous arrivent simplement parce que nous refusons de respecter l’ordre des choses.

Génération micro-ondes nous voulons tout toute suite !

La patience n’existe plus, se construire n’a aucun intérêt.

Aujourd’hui ont prône constamment l’évolution pour justifier sa ferme volonté de mener la vie qu’on veut, l’ordre des choses est devenu un détail, chacun fait comme il l’entend, ainsi tu peux faire des enfants parce que tu en as seulement envie, sans être mariés, ni engagé, tu peux prendre un appartement et vivre avec ton petit copain, ta petite copine, parce qu’aujourd’hui nous sommes en 2018 et qu’il faut vivre avec son temps, puis tout le monde le fait, c’est ça l’évolution, nous ne sommes plus du temps de vos parents …

« après tout c’est ma vie, personne n’a à me dire ce que je dois faire, je suis majeur et vacciné… »

Hélas faire les choses à l’envers ou dans le désordre, Aller trop vite en besogne, mettre la charrue avant les bœufs a des conséquences parfois irréversible.

Il y a une différence entre croire et savoir…

Une personne qui croit savoir a de forte chance d’être surprise mais une personne qui sait saura s’adapter.

Beaucoup croient que l’homme et la femme changent lorsqu’ils décident de vivre ensemble.

« depuis que je vis avec elle, elle a changé »

« Il n’est plus aussi doux aussi gentleman, depuis que nous vivons ensemble… »

En effet très peu savent que vivre avec une personne c’est partager toutes ses humeurs, tous ces états d’âme, ses coups de blues, ses joies ses peines et qu’il faut le savoir, il faut être préparé, prendre le temps, supporter au risque d’être surpris, déçu, blessés, détruits et j’en passe.

Trop de décisions non réfléchies donnent l’impression qu’il faut d’abord se faire du mal pour comprendre, plutôt que de respecter simplement l’ordre des choses ainsi préserver son coeur.

On ne vit pas d’abord ensemble pour savoir si on s’aime ou savoir si nous sommes compatibles !

Il vous faudra encore vivre avec combien de personnes, il vous faudra encore perdre combien d’années pour savoir si c’est la bonne personne.

Combien de pères différents, combien de mères différentes, devront avoir vos enfants.

Refusez d’être des tests, des cobayes !

Respectez l’ordre des choses.

Ne mettez plus la charrue avant les bœufs !

Beaucoup ne seront pas du tout d’accord avec ces lignes et c’est justement à vous que j’aimerais m’adresser, se justifier au nom de l’évolution ne changent pas les conséquences de certains choix, soi-disant bons au départ mais qui s’avèrent regrettables à la fin, les choses ne se passent pas toujours bien pour tout le monde, sous prétexte que pour vous les choses se sont bien passé, quoique vous ayez mis la charrue avant les bœufs, vous seul savez exactement par quoi vous êtes passé, tout ce que vous avez dû supporter, dans quel état est votre corps, ainsi que votre coeur.

Croyez-le ou non tous ne seront pas aussi forts que vous l’avez été, s’ils passaient aussi par là.

Tout ne se finit pas toujours mal, mais chaque histoire laisse une trace.

Ce n’est pas de fonder une famille qui est important, c’est bâtir un foyer !

Combien de temps êtes-vous encore prêt à perdre, au nom de c’est ma vie et j’en fait ce que je veux.

Vous n’avez pas forcément besoin d’être durs mais de savoir ce que vous voulez.

Quelle direction vous voulez donner à votre vie.

Faire comme tout le monde ou respecter l’ordre des choses.

Ne mettez pas la charrue avant les bœufs afin d’éviter de réparer des hommes et des femmes brisées.

La charrue avant les bœufs.

Bena Kasaï

Auteur-Écrivain

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s