N’oubliez pas de rire

J’ai eu tellement de raisons de pleurer. Je dois sûrement encore en avoir, et si je n’en avais plus, il me suffirait d’un peu chercher, pour en trouver et encore pleurer.

Certains aiment vivre les larmes aux yeux parce que leur tristesse est quelque part en eux et représente une façon d’être heureux, de vivre un bonheur abstrait. On s’embarque dans des histoires d’emblée impossibles, compliquées parce que cela fait partie d’une vision erronée du bonheur, dont la souffrance est le chemin. Pourquoi faire simple si l’on peut se compliquer la vie?

En ce sens beaucoup préfèrent pleurer que de construire leur bonheur.

Apprenez à rire de vous, de vos faiblesses, de vos défauts, de vos erreurs, et même du passé.

J’ai grandis dans une famille ou rire était comme notre fabrique de parfum, jusqu’aujourd’hui partout où nous passons vous sentez l’odeur du rire.

Et paradoxalement, mon père me disait qu’un Homme ne peux pas rire comme je riais.  » Non toi c’est trop ! Tes dents sont toujours dehors ! »

Mais il ne savait pas que je n’avais que ça. Mes dents pour pleurer. Mon stock de larmes était arrivé à saturation.

Entre rire et pleurer, je préfère encore pleurer de rire, et de loin !

J’avais lâchement rompu par texto tard après minuit, heure de rupture internationale … elle me dit  » je ne sais pas combien de temps il me reste à vivre je vais mourir dans quelques minutes, j’ai pris une trentaine de cachets » … jeune garçon, j’ai commencé à paniquer et à pleurer. Je suis allé reveiller ma mère qui était en plein sommeil. Et comme un enfant qui, lorsqu’ il se met à expliquer la raison de son malheur, expose les faits de manière incompréhensible en sanglotant.

La petite voix intérieure -que j’ai fais semblant de ne surtout pas entendre- me dit : « mais tu es sérieux quand tu pleures comme ça ?! Remonte dormir ! Personne ne va mourir ! »

J’ai réussi à embarquer ma mère dans cette affaire, faute de permis de conduire. Lorsque nous sommes arrivés chez elle, un scénario digne d’une scène de crime : elle avait exposé des cachets partout sur la table, comme au cinéma. Bien sûr, j’ai fais comme si je n’avais jamais pleuré… « Ça va !? Tu as pris combien de cachets ?! »

J’etais au bord de l’explosion de rire quand cette même voix -que j’ai fais semblant de ne pas entendre quelques minutes plus tôt- m’a dit « tu es bête ! Ridicule, même ! A-t-elle l’air de convulser ? Je t’avais dis de remonter dormir ! Maintenant, ta Maman et toute la famille vont rire de nous!”

Quand tu es convaincu que tes sœurs ne vont quand même pas rire de ces faits graves, une d’entre-elles me dit : « J’ai une amie qui va se pendre là… Tu n’aurais pas une solution ? »

Tu comprends une fois pour toute que dans la vie, nous finissons toujours par rire de tout , et que le rire est contagieux.

Je n’aurai jamais pu surmonté la mort d’oncle Patchino (que j’aimais par dessus tous et tout ceux que j’ai perdus car ils sont partis trop tôt…) si je n’avais pas appris à rire. Rire m’a aidé, le rire m’a sauvé.

Alors oui, j’ai pleuré. Je pleure. Je pleurerais sûrement encore demain mais je ne sais plus vivre sans rire, sans sourire, sans exploser de rire. Car tant que je vivrais, je rirais parce que la mort t’enlève cette sensation définitivement.

Tant de personne pleurent, alors je veux garder ce sourire, dans l’espoir de les contaminer un jour.

Elle l’ignore encore jusqu’à ce jour, mais c’est elle et son sourire qui m’ont contaminés.

Alors n’oubliez pas de vivre. Et de pleurer. Mais par dessus tout, n’oubliez pas de pleurer de rire. Rien n’est facile, mais n’oubliez jamais, au grand jamais de rire.

N’oubliez pas de rire !

Bena Kasaï

Auteur-Écrivain

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s