Snikers glacé (1ere dispute)

Au début, tout est rose, mais tu verras après… [sa vraie face]

Si vous ne connaissez pas cette chanson, tendez simplement l’oreille et vous l’entendrez de la bouche de ceux qui ont rompus, des personnes déçu, certainement de ceux qui vivent un cauchemar et ceux qui on fait de mauvais choix.

J’avais encore le reflet du lac rose dans les yeux, mais la vie de couple commence maintenant, là où on vit, dans ce couloir qui met en lumière nos défauts, plus que nos qualités, la vérité non seulement sur notre amour, mais surtout sur notre capacité à nous adapter l’un à l’autre, à vivre l’un pour l’autre bref la cohabitation.

Loin des grâces matinées et des palmiers, le métro, boulot, dodo rythme notre nouvelle vie.

Les reproches sur nos habitudes difficiles à perdre, le niveau du jus d’orange qui descend nous rappel que nous ne sommes plus seul, bien loin des noces bienvenue dans la réalité !

Celle où tu partages des choses imprévues.

  • Chérie, c’est toi qui a utilisé ma brosse à dents ?!
  • Oui ! Désolé, je me suis trompé, je pensais que la verte était la mienne.

  • (Soupir)

  • Chérie, elle est où ma chemise bleue ?!

  • Bah… Dans la machine à laver

  • Mais je ne l’ai pas porté…

  • Je sais, c’est moi, je n’avais rien à mettre pour faire le ménage.

  • (Soupir)

Mais le pire, c’est lorsqu’elle dit que ce n’est pas elle, alors qu’on est deux.

  • Bae, je t’assure que je n’ai pas mis ton parfum !
  • Mais pourquoi je le sens sur toi ?!

  • Bah… Tu m’as fait un câlin ce matin.

  • Je cherchais la caméra cachée, je me disais ce n’est pas possible, ce n’est pas elle que j’ai épousé, mais je n’étais pas mieux, tel un pacha pieds sous la table, attendant tranquillement d’être servis, plus d’effort, plus de sortie, coupe de cheveux des année 90, barbe de 3 mois bienvenue au pays de la négligence.

    Je suis un casanier endurci, mais se balader pour elle est une façon de se sentir aimé, je le savais, mais je l’ai épousé, c’était ma façon de l’aimer.

    La routine est entrée parce que le plus gros était fait…

    L’amour n’est pas seulement un acte que tu poses et admire comme une statuette, l’amour est un voyage où partout, tu dois construire une Tour Eiffel plus grande que l’autre.

    Le problème, c’est qu’a force d’entendre cette chanson ont fini par y croire, par être convaincu que l’homme et la femme change négativement lorsqu’ils vivent ensembles.

    C’est alors qu’une simple chaussette laissée traîner, qu’une cuvette de toilette non relevée, qu’un oublie d’aliment dans une liste de course peut générer une dispute qui en vérité est un faux problème.

    Moi j’avais juste fini tout les snikers glacé et là, c’était la goutte d’eau …

    Je n’ai rien compris !

    Les reproches, l’agacement, le mécontentement d’une petite chose étaient amplifiés à cause d’une seule chose la routine.

    Le véritable problème lorsqu’on vit à deux, c’est cette routine qu’on laisse s’installer.

    La fin des efforts qu’on faisait au début de la relation, avant de vivre sous le même toit, pour après s’endormir sur nos lauriers, se négliger et ne plus trouver d’importance aux détails.

    Ne dites pas simplement, tu ne m’aimes plus, parce que l’Homme ne comprend pas, il ne sait pas ce que vous voulez dire par ” tu ne m’aimes plus “. Certainement parce qu’il a tout fait selon sa vision de l’amour pour vous le prouver.

    Mesdames nous n’avons pas tous des décodeurs pour vous comprendre, allez plus loin, dites lui la vérité en douceur, avant tu faisais ça, et je me sentais aimé, mais tu ne le fais plus, c’est pourquoi je ne me sens plus aimé. Avant tu me disais que j’étais belle, je me sentais importante, mais tu ne me dis plus rien, c’est pourquoi …

    Au lieu d’avoir pour bouc émissaire la fin des snikers glacé, ou la cuvette des toilettes pour dire que cet homme ne me correspondait pas.

    C’est peut-être bête ou banal, mais c’est ce qui rend heureux, allez entendre les différentes raisons de ruptures, c’est ce qu’il y a de plus bête et banal.

    Ma femme est terrible, c’est pourquoi je l’aime terriblement, si votre femme est grave, alors aimez la gravement. J’ai racheté des snikers glacé parce que j’avoue que sur 6, j’en ai mangé 6, mais j’ai surtout décidé de vivre comme au début de notre relation.

    Ne vous endormez pas sur vos lauriers, soyez toujours à la recherche du bien-être de l’autre, il n’y a pas un jour pour arroser une rose, il n’y pas besoin de raison pour se prouver mutuellement des choses.

    Apprenez à vivre ensemble à défaut d’être juste ensemble.

    Bena Kasaï

    Auteur-Écrivain

    Répondre

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

    Photo Google

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

    Connexion à %s