Le pardon

Il est possible que certaines blessures aient forgé notre caractère, affectées notre âme, au point de changer notre nature.

Les cicatrices prouvent notre vécu, notre expérience et la raison de notre méfiance.

Malheureusement, les blessures du corps, ne sont pas celle du cœur, le délai de cicatrisation n’est pas le même. Celles-ci peuvent prendre des années, ou ne jamais se refermer.

C’est ainsi que bon nombre de personnes sont physiquement libres, mais se dirigent et vivent dans ces prisons qu’impose le manque de pardon.

C’est quoi pardonner ?

Je crois que pour pardonner, il faut être prêt. Il faut vraiment le vouloir, et être conscient de ce que cela implique. Pardonner, c’est ne pas tenir rigueur d’une faute, d’un acte, ne plus rien éprouver de négatif dans son cœur envers la personne concernée.

Pardonner, c’est renoncer à punir, à se venger, à salir ou détruire cette personne.

” Je te pardonne… ”

C’est une phrase que nous devons être non seulement capables de dire, mais surtout de démontrer.

Cependant, je suis convaincu qu’il n’y a qu’avec l’aide de Dieu que nous pouvons tout pardonner.

Le pardon, a-t-il des limites ? Devons-nous toujours pardonner ?

Le pardon n’a pas de limite, on ne pardonne jamais assez et on ne pardonne jamais trop.

Pardonner n’oblige pas une relation à redevenir comme avant, vous n’êtes pas obligé de redonner une seconde chance, si en vous il n’y a plus du tout cette confiance que vous aviez en lui/elle ou en votre relation.

Ce pardon évident qui refuse d’être une seconde chance, parce que vous n’avez plus cette envie de recommencer, vous ne voulez plus souffrir, juste envie de pardonner pour être libre et vivre en paix.

Si cette relation ne contribue pas à votre paix, alors pardonnez et passez définitivement à autre chose.

Maintenant, pardonner, c’est aussi être capable de repartir à zéro, trouver la force de faire table rase du passé, refaire confiance, se redonner une seconde chance. Une seconde chance, sans se soupçonner, sans surveillance et sans rappeler constamment à l’autre les erreurs du passé.

Voilà ce qu’implique aussi le pardon.

À vous d’analyser la situation, d’être sage, et agir avec maturité.

” Ok ! Je te pardonne, mais je n’oublie pas… ”

Cette célèbre phrase tellement entendue, si populaire qu’elle est devenue non seulement virale, mais aussi commune à tel point que le pardon est devenu imaginaire.

Rappelez-vous que nous devons être non seulement capables de pardonner, mais surtout de le démontrer.

Comment savoir si nous avons pardonné ?

Vous vous connaissez ou allez apprendre à vous connaître, il y a des attitudes qui ne trompent pas.

Votre langage, votre regard et surtout votre paix, lorsque vous verrez cette personne, ou entendrez le son de sa voix.

Vous saurez pleinement à ce moment précis, où vous en êtes sur l’échelle du pardon.

Vous avez le choix de pardonner ou non, si votre paix dépend de vous alors cherchez la paix avec tous.

Bena Kasaï

Auteur-Écrivain

Un commentaire sur « Le pardon »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s