Oui ! Je le veux

Ceux qui s’aiment vraiment ne sont pas effrayés, mais déterminés par le chemin de l’amour. Prêt à assumer les responsabilités qu’incombe l’étape du mariage civil.

Ce que les époux se doivent mutuellement, respect, fidélité, secours, assistance, devraient déjà être les racines d’amour qui les conduit jusqu’ici.

Changer de nom et porter le nom de celui que l’on aime, être reconnu légitimement, civilement est un honneur et une énième preuve d’amour.

Cela ne devrait pas être un problème lorsque l’amour est purement sincère.

Les personnes qui s’engagent devant le maire, doivent être en mesure de peser leurs mots.

Pour ne pas laisser croire que c’était par inconscience ou par simple formalité.

Dans un souci d’ordre, des règles sont établies. Ainsi, comme le règlement intérieur à l’école, au travail et les lois dans un pays permettent de définir les limites à ne pas franchir. Le mariage civil, est introduit par le code civil qui stipule les droits et les devoirs des personnes engagées et fait office de contrat de mariage.

Sans le respect de celui-ci, c’est l’anarchie totale et l’amour devra laisser place à la justice.

Il est beau de vouloir se marier, il est hélas tout autre chose de se conformer aux droits et aux devoirs de cet acte solennel.

L’amour doit être assumé et respecté, pour ne pas permettre son contraire, de peur de détruire et de diviser.

C’est pourquoi, je vous invite vous qui êtes prêt à vous tenir devant le maire, devant votre famille et vos amis, à peser vos mots. Ce n’est pas une vulgaire formalité, vous êtes en train de défier la vie et ses défis lorsque vous dites “ oui, je le veux ! ”

Il faut du courage, il faut être courageux.

Car beaucoup ont peur d’échouer, peur de s’engager, peur des conséquences et des dommages collatéraux. Alors, ils préfèrent trouver des excuses, comme ne pas croire en l’amour, par crainte de ne pas pouvoir tenir leurs promesses.

Nous vivons dans un monde où en réalité, nous nous aimons seulement dans le meilleur, et le pire est la meilleure porte pour s’enfuir.

Bizarrement, lorsque les choses se corsent au travail, on s’y rend malgré tout et les choses s’arrangent souvent avec le temps, mais lorsqu’il s’agit du mariage, divorcer devient de plus en plus une évidence.

Le pire est l’opportunité à saisir pour prouver le degré de votre amour.

Ce que les époux se doivent mutuellement, respect, fidélité, secours, assistance, c’est dans le meilleur et dans le pire.

Bena Kasaï

Auteur-Écrivain

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s