La vie à deux (2ème partie)

La plupart des gens ont peur de découvrir une autre personne une fois marié, une fois engagé dans cette vie à deux.

Et il n’y a clairement aucune garantie qui peut vous être donné, pour vous conforter dans votre choix, dans votre relation et dans l’avenir de celle-ci.

L’amour est un risque, l’amour effraie, car au fond, il implique un risque. Celui de confier sa vie, ses rêves, ses projets à une personne qu’on aime et que l’on est censé aimer pour toujours dans les bons et les moments difficiles.

Sans inviter l’instituteur du mariage le risque est encore plus grand.

Votre peur ne changera pas cette envie, là peur ne changera pas ce besoin qu’il y a en vous d’être aimé.

Pour que votre relation fonctionne, il est important de se parler, de lire les mêmes choses, d’être au même niveau, sur la même longueur d’onde en ce qui concerne votre vision du couple, votre conception de la vie à deux.

Il ne s’agit pas simplement d’aimer les mêmes choses, mais surtout celles qui nourrissent votre âme. La complicité passe par les choses que l’on se dit, celles qu’on lit ensemble, la vie à deux, nécessite l’implication entière de deux personnes.

Il ne suffit pas simplement de lire ses vœux pour les uns ou de les chanter pour d’autres si le restant de toute votre vie, vous êtes incapable de chanter à nouveau, et de vous ouvrir davantage.

Il est important de vous en souvenir et surtout d’agir comme vous l’aviez promis.

Je pensais que j’étais arrivé au bout du chemin de l’amour, j’en étais fière, tellement que je me suis senti homme, mais c’était sans savoir qu’au bout d’un chemin, un autre commence.

Ce sentir homme ou devenir un homme bon, se sentir femme ou devenir une bonne femme.

Je suis entrée dans la vie à deux en pensant que parce que j’avais prouvé au yeux de ma famille, de la sienne, qu’en payant la Dot, j’étais exempt de toutes sortes d’activité, je suis l’homme et toi, tu es la femme.

C’est trop souvent avec cette mentalité que beaucoup entre dans le mariage.

Payer une Dot ne doit pas faire de vous, messieurs, des dictateurs, des pachas ou des perroquets à répéter du matin au soir.

“ Moi ! J’ai payé la Dot ! “

On n’entre pas dans un mariage sans retrousser ses manches, car après toutes ces étapes, la vie commence.

Soyez des booster l’un pour l’autre !

La première année de mariage, c’est là que vous vous rendez compte de la personne que vous avez épousé.

Il est devenu courant de voir des mariages ne pas durer, lorsque vous pensez tout savoir alors que vous ignorez complètement l’essentiel.

On entre dans la vie à deux pour contribuer au bonheur de l’autre.

Sa réussite est la votre, son échec également, votre victoire est sienne parce que vous ne formez qu’un.

Pour ceux qui se demandent si le bonheur d’une vie à deux existe vraiment, la vérité est que chacun vivra l’amour auquel il croit et je crois que l’amour est une discipline ou l’effort doit être naturel.

Bena Kasaï

Auteur-Écrivain

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s