Son regard

L’amour et les relations occupent bien plus qu’on ne veut l’admettre nos pensées.

Certainement, et je le crois parce qu’elles sont censées apporter un certain équilibre, une paix et ce bien-être qui contribue a la fois à notre bonheur et à notre épanouissement.

Je crois en l’amour, je crois surtout que ce sont les petites choses qui y contribuent.

Pour se faire le bonheur aurait besoin que nous en ayons d’avantage conscience.

Si l’amour peut se lire dans les yeux, il peut aussi s’y perdre ou y disparaître.

J’aime ma femme depuis le début de notre relation, autrement dit, je l’aimais sans même la connaître et je lui rappelle souvent ce petit détail, pour qu’elle comprenne que l’amour n’est pas un mérite, mais un don.

Son amour pour moi se lit dans ses yeux et croyez-moi, c’est beau à voir.

Vos yeux parle bien plus que vous ne le pensez lorsque vous aimez une personne sincèrement ou non.

Son regard, cette façon qu’elle a de me regarder, c’est de cela que je me nourris, que je trouve des forces pour faire tout ce qui est bon et en mon pouvoir pour elle.

En effet, ce regard me rappelle combien elle m’aime et combien serais sa douleur si je devenais égoïste.

Au-delà de tout ce qu’elle fait, de tout ce qu’elle représente pour moi son regard est la chose la plus profonde et que je refuse de perdre.

C’était entre amis que la question a été posée :

⁃Qu’est-ce que vous craigniez le plus de perdre après une erreur ?

Il s’agit clairement de l’erreur dont tout le monde pense et je suis toujours prompt à écouter leurs réponses.

La crainte de perdre leurs travails, leurs enfants, leurs femmes, leurs réputations pour les uns et pour les autres, c’est unanimement, les réponses que j’ai retenues.

Avec eux, j’ai toujours cette impression qu’ils m’attendent au tournant et j’ai toujours cette conviction d’être bien présent a ce tournant.

Je crains de me perdre moi, si je commentais cette erreur, je suis déjà perdu à Carrefour sans elle, alors je n’imagine pas vivre sans elle.

Il y a toujours une personne qui éclate de rire et c’est souvent mon but de détendre l’atmosphère, mais le but est surtout qu’une personne réalise et prenne conscience des conséquences d’une double vie, d’une chute et des conséquences que tout cela engendre.

Le problème, est que nous ne sommes plus sensibles aux petites choses, alors qu’elles se révèlent être en vérité les plus grandes.

Il y a des choses que l’on peu réparer et celle que l’on ne retrouvera plus jamais.

Son amour est peut-être toujours là, mais il ne se trouverait plus dans ses yeux !

Ses yeux qui étaient ma force, lorsqu’elle me regardait en silence ou avec le sourire, j’existais juste par son regard.

Mais si elle ne me regarde plus …

Personne ne me regardera et ne m’aimera comme elle.

Réfléchissez à ce que vous êtes sur le point de perdre.

On ne cesse pas forcément d’aimer cette personne qui nous a blessés, mais il est possible que cette erreur nous brise complètement et nous marque à vie.

Réfléchissez à ces choses qui contribuent à votre bonheur, car demain tout peu s’arrêter.

Bena Kasaï

Auteur-Écrivain

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s