La mort

Il y a ceux qui disent que nous n’avons qu’une vie, alors il faut la vivre à fond, tout faire, assouvir toutes nos envies, afin de ne rien regretter.

Puis il y a ceux qui disent qu’un jour nous quitterons ce monde, qu’il faut vivre consciemment et pleinement oui, mais qu’il faut aussi se préparer à mourir.

Un homme disait un jour en s’étonnant :

« Tout le monde veut aller au ciel, mais personne ne veut mourir. »

Tout le monde veut vivre, et lorsque nous observons le comportement de l’Homme, nous pouvons nous rendre compte des moyens qu’il est capable d’employer pour sa sécurité, pour ne pas vieillir en multipliant l’utilisation de la chirurgie esthétique et autres techniques, pour toujours paraître plus jeune.

Certainement que vieillir est une façon désagréable et invivable de se rapprocher de la fin et cette situation n’intéresse personne.

Mais la mort n’a que faire de toutes ces choses que nous décidons de faire ou mettre en place, la mort frappe parce que comme son nom l’indique, elle arrive sans prévenir, sans préavis pour reprendre ce souffle qu’offre la vie.

Parce qu’un enfant qui vient de naître est assez vieux pour mourir, j’invite chacun de vous à prendre conscience que la mort est un message qui nous rappelle que nous ne sommes pas éternel.

N’attendez plus pour pardonner, n’attendez plus pour manifester votre amour, montrer votre affection.

La mort à emporter assez de personnes autour de nous, pour nous rendre compte, que notre silence a causé bien des blessures intérieur et d’innombrables regrets.

Ayons conscience qu’un ”je t’aime” peux faire comprendre à une personne l’importance de sa vie.

Nous ignorons ce que les gens ont traversé, ce qu’ils traversent et à quoi ils sont destinés.

Nous avons des rêves et des projets, mais un jour nous partiront ainsi, soyez prêt à partir à tout moment.

Mettons nos vies en règles, laissons cette trace qui définit l’état de notre âme, qu’elle soit une œuvre que rien ni personne ne pourras salir.

En effet, un jour, tout s’arrête, l’homme est poussière et il retournera poussière.

Les tombes n’ont pas d’oreilles pour entendre les “je t’aime” que vous aurez manqué de dire.

L’amour n’est pas fait pour rester emprisonné dans un cœur, l’amour est fait pour être offert, donné, répandu à tous.

La mort, elle laisse place aux larmes, aux cris, au silence, puis au souvenir. Cette vie qui malgré tout continue pour les uns et qui pour les autres suit son cours parfois dans un deuil éternel.

On oubli jamais, on essaie juste de passer à autre chose.

Bena Kasaï

Auteur-Écrivain

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s