C’est toi qui voulais te marier

Un grand nombre de mes réflexions sont le fruit de nos échanges aux travers de nos divers réseaux sociaux et le site benakasai.com, également au travers de relations amicales, professionnelles, mais surtout via l’observation de ce monde et de ceux qui vivent pour étaler leurs sciences.

De nos jours, il devient plus qu’important de s’appliquer les conseils que l’on s’empresse de donner aux autres.

J’ai remarqué que la vie enseigne toujours ceux qui pensent tout connaître.

Au sujet du mariage, on ne vous le dira jamais assez, il faut être deux à véritablement vouloir se marier.
Non pas un plus que l’autre, ni un pour faire plaisir à l’autre, mais deux personnes convaincu de l’un et de l’autre.

Il ne s’agit pas d’un jeu où d’une mode, mais d’une vie toute entière, associée à cela bien d’autres vies.

Nous festoyons souvent sans savoir qu’une guerre nous attend, simplement parce que l’un voulait ce mariage plus que l’autre et que celui-ci en voulant faire plaisir, n’a pas osé dire non.

C’est inimaginable le nombre de personnes qui ont pu balancer cette phrase à leur partenaire.

“ C’est toi qui voulais te marier. “

Il ne s’agit pas là d’une simple phrase, mais d’une fracture et lorsque vous avez une fracture, cela signifie qu’à un endroit précis, quelque chose s’est rompu et beaucoup de couples mariés vivent avec des fractures.

Vous avez supporté une charge trop lourde, vous êtes allé trop vite, vous avez reçu un violent choc, et quelque chose en vous s’est rompu.

Voilà en d’autres termes ce que signifie, ”c’est toi qui voulais te marier”.

Vous savez, on ne divorce jamais du jour au lendemain, on supporte parfois inconsciemment certaines fractures indépendamment de notre volonté et on se refuse de vouloir guérir ensemble.

Qui n’a jamais guéri d’une fracture ? Au fond, c’est une question de volonté et une question de décision au départ.

Prendre des décisions aussi importantes dans le seul but de faire plaisir aux autres, c’est non seulement nuire à sa propre vie, mais c’est aussi détruire celle des autres.

Le divorce ne détruit pas seulement les personnes engagées, il détruit aussi ceux qui grâce à vous ont de nouveau cru en l’amour et ceux qui secrètement faisaient de vous leur modèle.

Pour certains, il suffirait de dire ” je t’aime et j’aimerais savoir si toi aussi ”, tandis que pour d’autres, il faudrait prendre le temps de s’en rendre compte, car l’amour qui dure doit être quelque chose de réciproque.

Bena Kasaï
Auteur Écrivain

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s